Aller au contenu principal du site
Télécharger la documentation

3 astuces quand on utilise des blocs de béton de chanvre BIOSYS part. 2

ConceptionConstruction

Dans cet article, nous sommes de retour avec une seconde série d’astuce pour se simplifier la vie sur le chantier quand on veut construire en chanvre.

 

Si vous n'avez pas encore vu la première série, n'hésitez pas à cliquer ici avant de continuer votre lecture.

 

Utiliser les semelles de départ comme coffrage pour le remplissage des poteaux

 

Lorsque vient le moment de couler le béton dans les raidisseurs, il faut coffrer en pied de poteau pour empêcher le béton de couler. Il est possible, si vous n’utilisez pas les piges de maintien prévues à cet effet, de simplement utiliser des semelles de départ de part et d’autres du mur pour obtenir le même effet. 

 

En savoir plus sur la gamme BIOSYS.

 

 

Utiliser une semelle pour soutenir un poteau

 

Les blocs poteau se mettent notamment de part et d’autres des ouvertures. A cet endroit, le bloc poteau du premier rang repose pour sa moitié pleine sur une semelle de départ, l’autre moitié, celle près de l'ouverture et disposant d'une réservation, étant dans le vide. Cela génère une pression susceptible d’endommager le bloc. Vous pouvez caler cette partie, par exemple en découpant une semelle de départ et en la positionnant à l'extrémité du bloc. Il faudra sans doute ajouter un petit complément pour compenser l'épaisseur du lit de mortier.

 

 

Placer les découpes sous les fenêtres

 

Si vous avez travaillé vos plans en multiple de 30 pour les longueurs, il y aura bien moins de découpes (espace de plus de 10 cm) ou d'espaces à bancher (espace de moins de 10 cm) à faire sur le chantier pour combler un vide entre deux blocs. Il est néanmoins toujours possible de diminuer encore le nombre d'espaces à combler. Il suffit de les placer au niveau des ouvertures ainsi vous n’aurez pas à travailler sur toute la hauteur du mur.

 

En savoir plus sur les découpes et l’ajustement.

 

 

Voilà qui conclut notre deuxième série d'astuce. Si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à vous abonner à notre newsletter et à nous faire part de vos commentaires.

 

Si vous avez apprécié cet article, que vous aimez notre démarche ou que vous souhaitez promouvoir l'écologie, vous pouvez nous aider à nous faire connaître en partageant cette page à vos amis/relations.